2009

Laisser aller et se libérer

Performance, dans le cadre du Open Performance Art Festival 10, Beijing (Chine); commissaire: Julie-Andrée T.

J’avais déjà participé à la 6e édition de ce festival de performances organisé par Chen Jin (voir «Le dernier des animaux»). À l’occasion de cette dixième édition, celui-ci souhaitait frapper un grand coup et présenter le plus gros événement de performance au monde! L’événement fut présenté au 798 Art Zone de Beijing, le plus grand espace au monde consacré à l’art contemporain. Bienvenue dans le monde des superlatifs! 300 artistes de divers pays y performèrent pendant huit semaines, sous l’organisation d’unE commissaire différentE à chaque semaine.

Laisser aller et se libérer s’apparentait à d’autres performances que j’avais présentées et qui relevaient davantage de l’expérience intime, telles que Frapper un mur, Jo les écailles et Les couteaux. Elle allait de pair avec ce que je vivais alors dans ma vie sur le plan personnel, en lien avec mon état de santé et les processus de guérison auxquels je faisais appel. Ce n’était pas une situation nouvelle pour moi, mais comme elle était encore plus prenante dans ma vie à ce moment-là, je ne pouvais faire autrement que de puiser à même cette expérience.