2005

Le bouillon nourricier

Intervention lors de l’événement d’art public Urbaine Urbanité III – Visites, Voisinages et promenades, quartier Hochelaga-Maisonneuve (Montréal); commissaire : Guy Sioui Durand

Animer culturellement un quartier

Galerie FMR récidiva en 2005 avec Urbaine Urbanité III afin de poursuivre la nécessaire réflexion collective sur le développement du quartier. Au moment où la troisième édition devait avoir lieu, la place Valois était en pleine construction — impossible donc d’y tenir un événement public. Les organisateurs décidèrent alors de déplacer le site de cette troisième édition plus au sud, au parc Saint-Aloysius. Guy Sioui Durand, sociologue, commissaire indépendant et critique d’art de la Première Nation huronne-wendat, fut invité à concevoir le projet en tenant compte de la conjoncture socio-urbaine.

Au lieu d’axer sur le deuil de la place Valois (Urbaine ­urbanité I) ou sur la revendication ­(Urbaine ­urbanité II), Urbaine urbanité III proposa une alternative culturelle au quotidien avec un accent mis sur l’intégration d’une vibration culturelle au sein de la population locale. À défaut d’un édifice physique, le quartier au complet deviendrait une Maison de la culture vivante, sans les murs. Le commissaire proposa pendant 13 jours une programmation chargée, avec la participation d’une cinquantaine d’artistes – incluant un colloque, des sculptures temporaires dans le parc, des cafés littéraires tenus dans la buanderie, du cinéma en plein air organisées dans une cour privée, des performances de rue, la création d’un photo-roman vidéo avec des personnes du quartier, etc. L’événement se voulait un hommage à la communauté qui vivait autour du parc en faisant appel à toutes les ressources locales existantes. Tenant compte du fait que le quartier Hochelaga-Maisonneuve recelait un grand nombre de groupes et d’organismes à vocation populaire, le commissaire imagina diverses situations de rencontres entre les artistes, le milieu communautaire et les personnes vivant autour du parc Saint-Aloysius, à partir du concept de «visites, de voisinage et de promenades».