2001

Les liens planétaires

Performance, événement Déranger l’espace, site de la Grave (Îles-de-la-Madeleine)

Pour cette deuxième performance de la même édition 2001 de Déranger l’espace, j’ai conçu une variante sur la même thématique que la précédente, m’appuyant cette fois sur cet élément omniprésent dans le paysage des Îles: la mer. D’autant plus que l’événement allait se tenir directement sur le rivage. Fortement imprégnée par cette vaste étendue d’eau salée, je n’aurais pas pu ne pas l’intégrer dans mon terrain de jeu et exploiter ses symboliques et ses constituantes.

Personnage à l’ample chevelure de fourrure noire, revêtu d’une robe-bateau en velours rouge, j’avançais vers un tissu noir posé sur le sol et le soulevais pour dévoiler sept verres contenant du sel marin obtenu en faisant bouillir quotidiennement de l’eau de mer. Je cassais les verres l’un après l’autre en répétant la même action pour chacun: dévoiler l’étiquette de vêtement cachée dans le sel et en lire la provenance : «Fait en Birmanie», «Fait à Taïwan», «Fait en Indonésie»… (je n’ai pas eu besoin de chercher bien loin, toutes ces étiquettes provenaient de vêtements dans ma propre maison!)

Puis je me retournais face à la mer et marchais droit devant moi, dressant la voile noire qui faisait partie de ma robe-bateau. Quand mes pieds ne touchèrent plus l’eau, j’ai pu continuer à avancer avec les bras, car à l’intérieur du vêtement avaient été cousus des flotteurs qui me portaient facilement. Pendant cette avancée dans la mer, on entendait ce texte, répété en boucle: